Diagnostic touristique et culturel dans le bassin minier
Édition : Protourisme
Année : 2011
Nb de pages :39

Compte rendu

Contexte 

  • Ouverture du Louvre-Lens en 2012
  • Classement du Bassin Minier au  Patrimoine Mondiale de l’UNECO

Méthodologie 

  • Audit de l’offre touristique et culturelle
  • Audit de la communication
  • Plan d’actions stratégiques

17 sites audités  : Site de Wallers Arenberg, Lab Labanque, Béthune,  Musée de la mine d’Auchel, Centre Historique Minier de Lewarde, CPIE Chaîne des Terrils, Loisinord, Site  de Sabatier à Raisme, Terril des Argales à Rieulay, Les offices de tourisme de Béthune, Douai, Lens-Liévin, Noeux-les-Mines, Portes du Hainaut, Valenciennes, Les circuits  « De la Mine au Louvre-Lens »,  « Habitat  minier, vivez une  grande aventure humaine », « A ciel ouvert: patrimoine minier et  art d’aujourd’hui ».

Résultats

 

L‘OFFRE

Les forces :

  • La richesse du patrimoine disponible, souvent bien conservé.
  • L’âme des lieux et la médiation des guides
  • La richesse de la thématique déclinable
  • La reconversion des sites d’extraction en espaces naturels et de loisirs, remis en  valeur
  • Les initiatives de circuits permettant de  relier l’histoire et l’héritage patrimonial et paysager actuel.

Les faiblesses :

  • L’accessibilité de l’offre
  • Les modes de gestion et d’organisation des lieux emblématiques
  • L’entretien des sites
  • Les modes d’accès
  • Le faible choix de modes de visite
  • La partie ouest du territoire plus développée qu’à l’est.
 
 

LA COMMUNICATION 

Les faiblesses :

  • Indice d’accessibilité très insuffisant pour  les sites à l’exception du Centre Minier et du PNR Scarpe Escaut
  • Accessibilité quasi inexistante et absence d’offre de produits à  partir d’une recherche « Patrimoine minier – Bassin minier »
  • Manque total d’offre de produits touristique pour une recherche « Tourisme Bassin Minier ».
  • Absence de présentation des informations en anglais pour les sites.
  • Au téléphone pas toujours de mise en avant du patrimoine local avec une forte tendance à renvoyer vers les sites majeurs.
  • Difficulté à identifier les coordonnées téléphoniques de certains sites.
  • Manque de prise en main  de l’entretien téléphonique.
  • Communication parfois hétérogène entre les différents supports et le site  Internet.
  • Sur la brochure, absence d’une  page ou rubrique dédiée à la thématiquee Patrimoine Minier.

Les forces :

  • Performance plutôt satisfaisante pour les lieux d’information touristique sur Internet et bonne connaissance du patrimoine minier de la part des personnels d’accueils.
  • Bon référencement des sites institutionnels avec une recherche « Tourisme Nord-Pas de Calais ».
  • La mise en avant des thèmes suivants : Côte d’Opale, Artois terre d’histoire, Nord terre de fête, Nature Culture Patrimoine. Capacité réelle à valoriser ce patrimoine.
  • Existence de liens avec les sites internet institutionnels.
  • Bonne disponibilité et écoute du personnel d’acceuil.
  • Envoi rapide de la documentation demandée.
  • Sur la brochure, bonne harmonisation générale des chartes graphiques entre  supports et bonne présentation générale des sites.