L’action culturelle en faveur de la population pénale. Compte rendu d’une recherche sur les projets patrimoniaux en direction des personnes placées sous main de justice.
Auteur(s) : Saurier Delphine, Barbier Kathia
Édition : CESDIP
Année : 2012

Compte rendu

Les auteurs ont réalisé à la demande du ministère de la Culture, un compte rendu des actions menées par des établissements culturels en prison. L’objectif était d’étudier les conditions d’émergence et de réalisation des actions culturelles du point de vue des institutions culturelles. L’enquête se base sur 16 entretiens auprès de 23 professionnels de la culture et  de la justice dans 8 établissements, principalement des musées.

Les résultats témoignent que la convention Culture/Justice ne constitue pas un processus généralisé et que les formes de collaborations sont variées. La forme et le contenu des projets présentent également une certaine variabilité avec une prédominance pour la conférence et l’atelier, en lien avec la programmation en cours dans l’établissement culturel.

L’ancrage local des partenaires ne permet pas un échange structuré à l’échelle nationale et entraîne « la déperdition d’une richesse expertise, de solutions et de dispositifs, construite et acquise par les acteurs impliqués et qui pourrait pourtant inspirer d’autres situations et structures. »

Face au  manque de temps et aux réticences de certains collègues, le volontarisme et une forme de foi sur l’utilité de ces projets constituent la réalité de terrain des professionnels de la culture et de la justice.  Les conditions d’émergence des projets tiennent de motivations et d’engagements individuels soutenus par l’idée d’un pouvoir social de l’art et  de la culture.