Guide pratique. Les actions culturelles et artistiques en milieu pénitentiaire.
Édition : Fédération française pour la coopération des bibliothèques, des métiers du livre et de la communication
Année : 2004
Nb de pages : 79

Compte rendu

La politique culturelle en milieu pénitentiaire 

Les textes

  • Les protocoles d’accords entre le Ministère de la Culture et de la Communication et le Ministère de la Justice en 1986. Second protocole en 1990.
  • Les Rencontres internationales de Reims sur la culture en prison en 1985.
  • Les recommandations du Conseil de l’Europe en 1989 : « Il faudrait donner un rôle important aux activités créatrices et culturelles car elles offrent des possibilités particulières d’épanouissement et d’expression ».
  • Les circulaires ministérielles : la circulaire relative au fonctionnement des bibliothèques et au développement des pratiques de lecture dans les établissements pénitentiaire du 14 décembre 1992 et la circulaire relative à la mise en œuvre de programmes culturels adressés aux personnes placées sous main de justice du 30 mars 1995.

Rôle des directions

  • Délégation au développement et à l’action territoriale (DDAT) : soutien l’innovation dans l’élaboration des politiques culturelles, veille à leur cohérence au niveau central et déconcentré et favorise le partenariat avec les CT (suivi des protocoles).
  • Direction du livre et de la lecture (DLL)
  • Direction régionales des affaires culturelles (DRAC)
  • Directions régionales des services pénitentiaire (DISP).

Rôle des chargés de mission

  • Dressent un état des lieux des équipements et de l’action culturelle dans chaque établissement de la région.
  • Font le lien entre tous les partenaires et accompagnent les projets.
  • Contribuent à l’établissement de conventions avec les acteurs culturels locaux.

FFCB / FILL (Fédération interrégionale du livre et de la lecture)

Association qui constitue une plate-forme d’échanges, de réflexion et d’information entre les structures régionales du livre. 4 grands axes :

  • Actions en faveur du patrimoine écrit.
  • Développement de la lecture et partenariat.
  • Vie littéraire et création artistique.
  • Politiques et réseaux documentaires.

Depuis 2002, La FILL coorganise des ateliers thématiques en milieu pénitentiaire ainsi que des séminaires de travail ouverts aux personnels pénitentiaire et aux acteurs culturels.

Comment concevoir et réaliser des actions culturelles et artistiques en milieu pénitentiaire ?

1.Identifier les principaux acteurs du projet

Les personnes placées sous main de justice ;  les porteurs de projet : structure culturelle, SPIP, établissement pénitentiaire ; les accompagnateurs : chargé de mission, conseiller DRAC…

2.  Situer le projet artistique dans son environnement.

Concevoir un projet culturel c’est : s’assurer de la qualité des prestations, prendre en compte l’histoire de la programmation culturelle de l’établissement, s’appuyer sur les ressources culturelles locales et régionales ; participer à des évènements d’envergures nationale.

3. Définir les objectifs

4. Financer le projet

5. Réaliser le projet : Étude de faisabilité (précise les conditions d’exercice en tenant compte des contraintes inhérentes aux lieux de détention : planning, possibilités techniques, accessibilité et modalité d’accès des intervenants) ; mode d’information des détenus et procédures d’inscription, modalités de diffusion à l’intérieur et l’extérieur (droit d’auteur et droit d’image) ; Etablir une convention de partenariat

6. Evaluer le projet

Les différents domaines d’intervention 

  • Livres et lecture : prêts et consultations, cercles de lecture, lectures théâtralisées, rencontres, avec des professionnels du livre, expositions thématiques, ateliers d’écritures, ateliers métiers du livre (reliure, fabrication du papier, calligraphie, illustration).

Partenaires : DRAC, bibliothèques, structures régionales du livre (CRL), centre national du livre (CNL), la maison des écrivains, les libraires, les écrivains, les éditeurs, les associations, les organismes de formation, les conteurs…

  • les arts plastiques : prêts d’œuvres, expositions, rencontres, diffusions de vidéos, ateliers de pratique, résidence d’artistes.

Partenaires : DRAC, écoles d’art, centres d’art, FRAC, artothèques, musées, artistes…

  • Théâtre et spectacle vivant : lecture d’un texte, écriture d’une pièce, initiation à l’improvisation, au jeu de scène, montage d’un décor, fabrication d’un costumes, réalisation d’un spectacle.

Partenaires : DRAC, scènes nationales, centres dramatiques, scènes conventionnées , conservatoires, écoles, compagnie, artistes, metteurs en scène….

  • Musique et danse : concerts, spectacles, rencontres, programmation de films, ateliers, résidences d’artistes.

Partenaires : DRAC, Conservatoires, écoles, centres régionaux pour les musiques et danses traditionnelles, orchestres, scènes de musiques actuelles (SMAC), Fédération nationale de lieux de musiques amplifiées/actuelles, réseau Printemps, centres chorégraphiques nationaux, Associations régionales et départementales de développement de la musique et de la danse (ADDM et ARDM).

  • Audiovisuel et cinéma : projections, rencontres, ateliers, ateliers d’éducation à l’image, résidences d’artistes.

Partenaires : DRAC, Images de la Culture (en 2003 une convention a été signée entre le Centre national de la cinématographie et la Direction de l’administration pénitentiaire) ; la médiathèques des 3 mondes.