Livre ouvert. Concertation culture. Région Hauts-de-France
Édition : Région Hauts-de-France
Année : 2016
Nb de pages : 60

Compte rendu

Contexte

Concertation lancée en mars 2016 lors de la création de la nouvelle grande Région.

  • Trois séminaires régionaux auxquels ont été conviés l’ensemble des acteurs et partenaires régionaux.
  • Des ateliers territoriaux dans chaque département invitant l’ensemble des acteurs.

1 000 personnes mobilisées venant des 5 départements de la région

Méthode

3 phases d’échanges autour des thèmes suivants: 

  1. Région participative : Co-construction des politiques et de l’offre culturelle; Démocratisation culturelle; Parcours artistique et culturel
  2. Région équilibrée : Équité territoriale et accessibilité de l’offre; Mobilité et rayonnement des équipes artistiques et des œuvres
  3. Région créative : Innovation  et expérimentation; repérage des acteurs  « hors-champs »; formation artistique; modèles économiques

Constats et défis 

Renouveler la relation aux habitants

  • Proposer une  charte d’accessibilité des lieux culturels.
  • Organiser des rencontres  et temps de partage entre les artistes et les habitants:  associer les habitants à la réflexion en amont et au processus de création dans un processus à long terme. Imaginer des nouvelles formes d’accompagnement vers de nouvelles pratiques. Privilégier le croisement des publics.
  • Améliorer l’accessibilité physique par une navette culturelle territoriale et une politique tarifaire adaptée.
  •  Diffuser des œuvres hors les murs dans des zones éloignées des circuits habituels.

 

Généraliser l’éducation artistique et culturelle tout au long de la vie

  • Améliorer la coordination des institutions culturelles (réduire les inégalités territoriales). Mettre en place un nouveau schéma régional et des contrats locaux pour tous.
  •  Mettre en place un contrat de plan éducatif/artistique associant Etat/Région/collectivités et acteurs artistiques (parcours découverte, passeport jeunesse, résidence artistique, journées culturelles de la jeunesse). Éduquer à la pratique culturelle les jeunes publics et comprendre les moments de ruptures dans les parcours culturels. Avoir une vision étendue de la culture.
 

Des actions culturelles et artistiques dans chaque territoire et développement d’un écosystème artistique et culturel

  • Valoriser des territoires culturels, notamment les « zones blanches »  et créer des tissus culturels

Soutenir sur le long terme des résidences dans des territoires où il n’y a pas de lieu dédié, en prenant en compte les spécificités territoriales et en associant les habitants et occuper des lieux vacants et des lieux peu utilisés ou le patrimoine immobilier de la Région.

  •  Former l’exigence artistique et  culturelle et repérer l’émergence

Structurer la formation initiale et continue des acteurs artistiques et culturels et développer la coopération entre la Région et la branche professionnelle afin d’enrichir l’offre de formation et mutualiser les moyens (Extension de l’accord de branche professionnelle). Animer un schéma de la formation : créer une « commission Formation initiale et continue », créer des journées annuelles thématiques (innovation pédagogique, accompagnement à l’émergence…), faire des partenariats avec la recherche, développer une plateforme numérique centralisant l’offre…Créer un réseau et programme de compagnonnage artistique et culturel et des bourses d’aide à l’émergence et/ou de recherche. Laboratoires de partage et lieux de fabrique (fablabs culturels, living labs, lieux d’échanges et d’expérimentation…)

  • La culture, un enjeu de développement économique régional

Reconnaître les disparités entre les structures et encourager les synergies entre elles : mettre en place un dispositif de structuration et de pérennisation de l’emploi  artistique et culturel (étendre dispositif « Emplois solidaires » et le Dispositif local d’Accompagnement DLA). Mettre en place une observation et une ingénierie économique pour recenser les différents types de modèles économiques et  conseiller les structures  pour favoriser la transition vers de nouveaux modèles et faciliter la création d’un fonds de financement et mutualiser/diversifier les dotations privées. Investir les bâtiments du patrimoine peu utilisés et conjuguer les disciplines complémentaires (design, architecture).

  • La culture comme rayonnement de la région

Mettre en place une stratégie d’attractivité : concertation des acteurs, club d’ambassadeurs ; faciliter venue de projets hors région, faciliter  la diffusion des projets territoriaux…  Bureau de développement  artistique international : liens de réciprocité (pas  d’export sans import), outil d’échanges (rencontres européennes, internationales)…Promotion des créations artistiques et culturelles régionales : création d’un label ; diffusion d’œuvres pour créer des parcours touristiques.

 

Rénover la gouvernance territoriale et culturelle

  • Créer une commission culture au sein de la Conférence Territoriale de l’Action Publique (CTAP) et  une mission  de coordination des réseaux sectoriels et territoriaux (repérer, informer  et  valoriser les projets, organiser des réunions intersectorielles, organiser des salon…)
  • Renforcer l’interconnaissance et harmoniser les politiques entre les collectivités (référent culturel dans chaque territoire, conventions  multipartites…) Former les élus aux enjeux artistiques, culturels et patrimoniaux.
  • Centre de ressources observation des besoins et des pratiques culturelles territoriales. Plateforme numérique (annuaire régional des acteurs culturels et des structures, cartographie interactive, calendrier en fonction des territoires et thèmes, recensement des initiatives…)
  • Accompagner et animer une stratégie de réseaux : améliorer la coopération entres grandes et petites structures (systématiser les postes de chargé  de partenariats, inscrire dans les conventions une exigence de partage avec les structures implantées sur le territoire…) ; mettre en place des porteurs de projets  partageant des objectifs similaires sur des territoires différents (aide financière partagée, labellisation du projet…) ; créer un fonds de soutien aux projets  entre  les entreprises et les acteurs artistiques.
  • Relation partenariale entre la Région et les acteurs : mettre en place des conventions pluriannuelles avec les acteurs artistiques et culturels ; développer les subventions de fonctionnement : opérer un changement de modèle, avec limitation des appels à projet au profit de contrat de long terme…